HorS

HorSCréation 2012 pour deux comédiens et une circassienne qui transforment un lieu en île et cherchent l’insulaire qui est en chacun de nous. HorS mélange corps, trapèze et textes contemporains pour parler de la marge, à travers des personnages qui cherchent à recréer une société « idéale ».

 

 

 

Une lettre pour vous …de la part du Père, en provenance de l’Ile.

Cher gérant, propriétaire, directeur artistique, programmateur, intendant, ordonnateur, fonctionnaire, régisseur, tuteur, agent, que sais-je.
Je m’excuse,
J’ai perdu l’usage de ces mots-là, j’ai rejeté ce genre d’étiquette et je ne veux point vous froisser si je vous ai mal nommé. En ce qui me concerne, je suis Le Père. Voilà, j’ai construit une île. J’y vis avec mes filles depuis qu’elles sont petites. J’ai élaboré un monde idéal -j’ose le mot-. J’ai défini des règles respectables et humaines, voyez-vous. Je peux même dire que mon île vient rivaliser avec l’Eden: il n’est pas question de morale, ni de travail ou de société. Nous jouons, tout simplement.
Mais voilà,
Mon aînée, cette rebelle, est partie de l’île, par accident, certainement. Elle a été là-bas. Et elle en est revenue. Voyez-vous, c’est problématique. Elle croit qu’elle sait tout car elle a fait un peu de tourisme. Enfin,avant que l’on sache comment va finir mon île, j’aimerais vous en parler. J’aimerais témoigner de ma plus belle invention.
Cordialement, ( c’est encore l’usage pour clore une lettre, n’est-ce pas ? ) .
Le Père

lecture_hors_cl lecture_hors_mat photos_lecture_hors

Mise en scène : Hélène Triboulet / Jeu : Stéphanie Chevarin, Matthieu Dufour, Clémentine Jolivet / Scénographie : Aurélie Sanchez/ Ecriture : Grégoire Damon, Julien Hoes

 

HorS a été accueilli a La Laupie (26) et aux Subsistances en résidence, à la Boulangerie du Prado à Lyon pour des lectures autour du projet.