Désarticulé

desarticule-affiche2Créé en 2011, Désarticulé est un duo pour une comédienne et un pantin qui se lancent dans un pas de deux pour explorer le corps inapte comme lieu d’« à mi-chemin de l’objet et de l’être » (Yves Lacroix) et tenter de mettre en lumière, en son et en jeu, cette parole sourde, inaudible mais présente, invisible mais sensible, qui se cache derrière ces corps prisons. Les corps handicapés, corps si abîmés qu’on ne sait plus si on peut les appeler corps humains…

 

 

Dans son ouvrage Le métier d’homme, Alexandre Jollien cite Paul Valéry pour qui celui qui sait faire un nœud appartient à la race humaine. Alexandre Jollien, auteur d’ouvrages philosophiques et personne handicapée, constate alors avec un sourire que selon le critère de Paul Valéry, il n’est pas un homme. C’est cette frontière là entre l’humain et l’apparente absence d’humanité qui nous intéresse dans ce spectacle.
Comment alors transposer ce sujet, lourd, tragique, dramatiquement réel, sur une scène ? Comment le rendre théâtral ? Comment en parler sur un plateau sans tricher, sans trahir la souffrance, sans usurper une fois de plus la parole de ceux qui ne parlent pas ? Et pourquoi ne pas en rire…

Le duo oscille entre maladresse cocasse et malaise tendre et hébété, sur fond de toile d’une création complète, où bande son originale, lumières et scénographie se mêlent pour alimenter l’histoire de cette rencontre entre le corps apte et le corps brisé.

Au cours de la pièce le spectateur est confronté à un son qu’il peine à reconnaître, des lettres qu’il peine à distinguer, un langage qu’il peine à comprendre… autant de choses qui sollicitent ses sens et lui font ressentir l’empêchement.

Mise en scène, Clémentine Jolivet/ Jeu, Delphine Vidal / Scénographie et graphisme, Aurélie Sanchez /Musique, Malvina Pastor /Son, Pierre-Jean Heude /Lumière, Gérard Moncy /Administration, Elise Cagne

Désarticulé a été joué au théâtre de l’Anagramme et pour l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse.